Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06 août 2008

La faune et la flore des Ardennes

7270c0fed725cf5421959d64b5a2b604.jpgLe nom du département en atteste. Il n'y a pas une, mais plusieurs Ardennes, d'où une étonnante diversité florale. Dans la pointe de Givet caractérisée par l'abondance des roches filtrantes et l'absence de massif forestier, de nombreuses plantes figurent parmi les espèces protégées (armoise blanche, géranium sanguin, hélianthème ou potentille des rochers). Le climat plus rigoureux qui règne sur l'Ardenne montagnarde, aux sols composés de schistes et de grès quartziques, explique l'abondance de fougères (une vingtaine d'espèces recensées dont l'osmonde royale).

 

4b8489c2ce35c41c30e45113e7c25abc.jpgSur le plateau, la présence de tourbières donne naissance à la trientale, aux plantes carnivores, au saule rampant, à l'arnica des montagnes françaises, aux jonquilles et surtout à l'orchis des sphaignes que l'on trouve autour de Hargnies et Rocroi.

 

 

 

8ad22fb08d5098c5a92277301875274d.jpgOn trouve aussi dans les endroits marécageux, une présence rare, celle des quatre airelles : myrtilles, airelles, canneberges et myrtilles des loups.

 

 

 

 

401c90478df350fa62232f952830d83c.jpgDescendons ensuite vers les crêtes pré-ardennaises aux sols riches en gaize, ce grès argileux où s'élèvent de superbes forêts de hêtres, de chênes, de charmes ou de frênes. C'est aussi dans les bois des Crêtes que l'on trouvera facilement l'Hellébore vert, la pyrole à feuilles rondes ou le muguet. Les forêts sont également nombreuses en Argonne où se distinguent les hêtraies, quelques beaux spécimens de châtaigniers et des parterres de bruyère cendrée.

 

162a315d616961d8e1b1f12a67b09f25.jpgTerminons ce périple floral par la Champagne crayeuse, désormais livrée à la seule agriculture, où un oeil naturaliste exercé pourra dénicher la rare et curieuse fougère appelée "langue-de-serpent". Enfin, aux abords de l'Aisne, d'anciens savarts (pâturages), autrefois parcourus par les moutons, donnent naissance à quelques espèces remarquables d'orchidées et aux anémones pulsatiles.

 

 

d56d5624c90001b0198004c908c83a6b.jpgCe qui est vrai pour la flore l'est également pour la faune. Commençons cette fois par la vallée de l'Aisne où cohabitent courlis cendrés et passereaux (pipits farlouses ou tariers pâtres), vanneaux huppés, bécassines des marais ou oies cendrées. La liste n'est pas exhaustive car la vallée de l'Aisne est sans doute la contrée ardennaise où niche l'avifaune la plus originale. Les grandes cultures de Champagne, elles, n'offrent plus de refuge qu'à la grande perdrix grise, une espèce sédentaire. L'outarde canepetière y a pratiquement disparu. La disparition fut également le risque encouru par le sanglier au début des années 80. L'animal emblématique des Ardennes ne se comptait plus alors que par quelques centaines. Grâce à une rigoureuse gestion de la faune sauvage, les sangliers se sont à nouveau multipliés.

 

f259c830add521c802dc7ffb5fd15543.jpgAutres résidents des forêts ardennaises, les daims et les cerfs ont également échappé à la disparition, grâce au travail remarquable effectué par un couple d'ardennais, Jacqueline et François Sommer, fondateurs du célèbre parc de vision de Belval, véritable réserve de la faune sauvage.

 

 

 

On ne saurait enfin conclure ce chapitre sans évoquer l'existence des grives dont la tenderie demeure l'une des chasses les plus anciennes pratiquées dans le massif ardennais. J'en parle parce que je crois qu'il est important d'informer pour faire changer les moeurs. Cependant, je tiens à dire que je suis contre la chasse (sauf dans les cas particuliers où il s'agit de réguler une population d'animaux nuisibles à l'équilibre d'un écosystème) et encore plus quand les pratiques de certains chasseurs sont cruelles et ne respectent pas l'être vivant ou la nature. A découvrir enfin autour de la centrale de Chooz (Pointe de Givet) le retour étonnant, du castor.

 

Source : Les Ardennes ... à pied sur une initiative du Conseil Général des Ardennes.

 

A bientôt ;-)

17:49 Écrit par Virginie dans La vie des Ardennes | Commentaires (5) |

Commentaires

Elle doit être magnifique ta région quand tu parles de toutes ces plantes et tous ces animaux! et si variée!!!

Écrit par : Kristin | 06 août 2008

Un beau post, très documenté, et qui donne vraiment envie de découvrir cette région ... Super !

Écrit par : Silène | 07 août 2008

tu connais vraiment ta région c'est superbe et ça vaut vraiment le coup d'œil pour des vacances merci catssy bisous

Écrit par : caro | 07 août 2008

hé bien, belle région, tu peux te soigner avec l'arnica... faire des confitures avec les airelles, myrtilles et autres... faire de la poterie avec le grès argileux... croiser ta cousine Bécassine lors des promenades... mais qui a dit qu'il n'y avait rien à faire dans le nord ?
certainement une "langue-de-serpent" ! puisque tu dis qu'il y en a pleins !
bisous. Aliénor.

Écrit par : Aliénor | 10 août 2008

Mdr !!! Y a plein de choses à faire dans le nord !!! Pour les gens qui aiment les ballades, la nature, le sport, des lieux chargés d'histoire à visiter ... ;-))

Écrit par : Catssy | 10 août 2008

Les commentaires sont fermés.