Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20 juin 2012

Au ras du sol 7

En ce premier jour d'été, je vous offre cette nouvelle petite scène de jardin ! Je l'ai classé dans la catégorie "Au ras du sol" parce que je sèchais sur le titre ! lol Il est bien évident que je ne fais plus de photos au ras du sol étant donné le stade avancé de ma grossesse !!! :O))

PICT0005.JPG

Rosier 'Jacques Cartier', Phalaris arundinacea 'Picta' (je crois :O)), Geranium 'Johnson's Blue', Iris pallida, Salvia nemorosa en arrière plan

10:44 Écrit par Virginie dans Jardin d'ornement | Commentaires (8) | Tags : rosier, phalaris, geranium, iris, salvia |

20 mars 2009

Les fleurs du jardin médiéval

Voici donc le 3e article qui clôt cette série sur les plantes que l'on pouvait rencontrer dans un jardin médiéval. Je vais vous parler fleurs cette fois.

Roses, lis, iris, c’était tout sous Charlemagne ! Puis les croisades et d’autres voyages plus lointains ont permis l’introduction de maintes fleurs « exotiques ».

 

Dans les écrits carolingiens, les fleurs n’occupaient qu’une place infime dans les jardins monastiques. Elles permettent d'embellir différents espaces de l'abbaye et tout particulièrement l'abbatiale, mais il ne faut pas oublier que les fleurs seront consommées longtemps avant d'être négligées par la gastronomie occidentale (puis retrouvées depuis peu), que l'on songe seulement à la violette, à la rose, à la mauve, à la fleur d'oranger ou de courge, etc ...

rosier gallique.jpg

Au cœur du jardin médiéval, figurait toujours un rosier gallique (Rosa gallica). Il symbolisait le sang du Christ avec le rose soutenu presque rouge, de ses fleurs. L’espèce type, non remontante, était répandue. Aujourd’hui, on trouve davantage la variété R. gallica officinalis. Autres variétés : R. gallica ‘versicolor’ aux fleurs striées de blanc, et R. foetida ‘Bicolor’ aux fleurs simples, rouge orangé. Tous deux sont non remontants.

 

Nigelle.jpgLa rareté des fleurs dans les jardins médiévaux était heureusement compensée par la floraison des simples qui y abondaient. A l’image de la nigelle de Damas (Nigella damascena), cultivée en fait comme plante condimentaire et médicinale ! Afin d’obtenir une jolie floraison en début d’été, semez cette annuelle en place, au soleil dès que le sol est réchauffé (mi-mai en moyenne).

chicoree_sauvage.jpg

Parmi les annuelles qui ont également leur place au potager, pour les effets bénéfiques qu’elles apportent aux plantes potagères, n’oubliez pas le souci (jaune ou orange), la capucine, l’œillet d’Inde … ou encore la chicorée sauvage (Cichorium intybus).

 


 

lilium_regale.jpgCi-contre, il s’agit  d'un lis (Lilium regale) dont les fleurs sont blanches à l’intérieur, pourpres à l’extérieur. Malgré une floraison assez tardive, les lis doivent être plantés en même temps que les bulbes de printemps les plus précoces (crocus, narcisses …), entre août et octobre. Si vous en trouvez encore en jardinerie, vous n’obtiendrez rien de bon pour cette année, d’autant que ces bulbes ont de fortes chances d’être racornis. Parmi les lis blanc pur : Lilium regale ‘Album’, L. candidum, le lis de la Madone et L. ‘casa Blanca’ notamment.

 

pois vivace.jpgDes fossés où il poussait spontanément, le pois vivace (Lathyrus latifolius) a été introduit dans nos jardins avant de faire l’objet d’améliorations . Vous avez la variété blanc immaculé, ‘White Pearl’ ou pour un effet certainement plus médiéval, la sauge sclarée (Salvia sclarea) une des belles simples d’alors.

 

 


 

pivoine.jpgPourquoi ne pas ajouter pivoines herbacées à fleurs simples, œillets, achillées et digitales ? Les médiévistes bannissent les plantes améliorées, comme les hybrides à grandes fleurs colorées.

 


digitale.jpg

Vous trouverez une liste sur ce site : Les potagers fleuris

 

Les autres articles :

1. Les simples du jardin médiéval

2. Les fruits et légumes du jardin médiéval

 

Je vous souhaite un doux printemps !

A bientôt ;-)