Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18 mars 2009

Les fruits et légumes du jardin médiéval

Le potager comportait en général neuf carrés, neuf comme trois fois trois. Le nombre de carrés se réfèrait à la symbolique chrétienne, neuf étant un multiple du chiffre trois représentant la Sainte Trinité. Ces carrés étaient réunis autour d'un puit ou d'une fontaine et on retrouvait le symbole de la croix formé par deux allées principales.

Potager vient de "potage" qui désigne les aliments cuits en pots.

Le potager du Moyen-Âge regroupe tout ce qui était à la portée de nos ancêtres « d’avant l’Amérique » pour se nourrir. Familières de la table des pauvres, les céréales : épeautre, millet et les légumineuses lentilles, fèves, pois chiche, mongette y sont les plus représentées. On y trouvait aussi : le chou bien sûr, les oignons, les poireaux, le concombre, la livèche, le melon, le pourpier ... des herbes à cuire telles les blettes, l'arroche, les épinards, et enfin des légumes–racines, tels les navets, le chervis, le raifort, les carottes, la raiponce et les panais.

Potager.jpg

On produisait de nombreux condiments et aromates qui remplaçaient , chez les plus démunis, les épices des tables aisées. L’ail y régnait en maître, de même que la moutarde et le raifort. Les ombellifères venaient ensuite : la coriandre, l’aneth et le fenouil ainsi que les labiées : le thym, la sarriette, le basilic et la marjolaine.

La gourde était cultivée dans les jardins de monastère, peut-être sous cette drôle de forme. Ici, courge-bouteille (Lagenaria siceraria), au château de Montriou, à Feneu (49).

  gourdes.jpg

Les gourdes du château de Valmer (http://www.jardins-de-france.com)

Le verger médiéval, c'est le "viridarium".

 

Les arbres du verger modèle du plan de Saint-Gall sont précisées sur le manuscrit original par leurs fruits, à savoir : pommes, poire, mûre, pêche, prune, pin, sorbier, nèfle, cerise, laurier, chataîgne, figue, coing, noisette, amande et noix.

En climat froid, c’est contre un mur orienté au sud de l’hortus conclusus, ce jardin clos au cœur des monastères, que trouvait place un figuier, également situé près du trou de fumier. Dans le Nord de la France, retenez des variétés comme ‘Violette Dauphine’ et ‘Blanche d’Argenteuil’. Dans le midi, préférez des figuiers qui donnent deux récoltes : ‘Noire de Caromb’ et ‘Grise de la Saint-Jean’.

Potager-Figue.JPG

Les abricotiers étaient palissés au chaud. La mise à fleurs intervient très tôt dans la saison, de ce faite elle est sensible aux gelées printanières. Voilà pourquoi, sous les climats les plus rigoureux, on palisse cet arbre au chaud. Au Moyen-Age, les moines le cultivait ainsi. Les variétés plus productives au Nord de la Loire : ‘Stark Early Orange’, ‘Pêche de Nancy’, ‘Rouge Tardif Delbard’ ou ‘Bergeron’ (par précocité). Pour le sud, choisissez ‘Canino’, ‘Rouge du Roussillon’ ou ‘Muscat de Provence’.

fruits,légumes,jardin médiéval,potager médiéval,cardon,poirées,choux,laitues,panais,figues

Ce sont les Romains qui ont introduit et planté la vigne, à des latitudes bien plus septentrionales qu’aujourd’hui, jusqu’en Normandie et en Angleterre où, le climat plus chaud aidant, elle donnait d’excellents résultats. Dans leur Hortus conclusus, les moines installaient une treille dans le coin le plus abrité. ‘Perle de Csaba’ ou ‘Perdin’ (dès août) ; ‘Chasselas rosé de Fontainebleau’ ou ‘Amandin’ (septembre) ; ‘Regina’ ou encore ‘Muscat de Hambourg’ (octobre).

PICT0076.JPG

Vous trouverez une liste sur ce site : Les potagers fleuris

 

Les autres articles :

1. Les simples du jardin médiéval

3. Les fleurs du jardin médiéval

 

A suivre ...

 

L'aventure continue, retrouvez-moi sur le blog du site : Les jardins d'Arduinna.

16 mars 2009

Les simples du jardin médiéval

Voici une série de trois articles consacrés aux plantes que l'on pouvait trouver dans un jardin médiéval. Je commence avec les simples. Viendront ensuite les fruits et légumes et enfin les fleurs.

 

Je reviens un instant sur le domaine de Bois-Richeux. Ce jardin, créé à partir de rien grâce à des illustrations et autres enluminures de l’époque, permet de mieux comprendre la symbolique du Moyen-Age où le potager incarnait le paradis terrestre. Les préaux, ces carrés cernés de plessis ou de buis, représentaient le travail de l’Homme qui, en élevant la terre au-dessus de la matière, haussait son âme vers Dieu. Ces préaux sont plantés de légumes, de fleurs et de simples : oignon, courge, romarin, lavande, tanaisie, lis de la Madone, sauge, thym …

 

simples,plantes médicinales,jardin médiéval,potager médiéval,tanaisie,houblon,hysope,guimauve,agripaume,rue,sauge,camomille,rosierAu Moyen-Age, les simples servaient à soigner et à joncher le sol de la maison pour parfumer en été. On utilisait la tanaisie par exemple (Tanacetum vulgare) comme insecticide.

 

 

 

 

simples,plantes médicinales,jardin médiéval,potager médiéval,tanaisie,houblon,hysope,guimauve,agripaume,rue,sauge,camomille,rosierL’hysope (Hyssopus officinalis) bordait les jardins monastiques. Elle était utilisée pour ses vertus médicinales mais aussi pour sa floraison d’un bleu lumineux et son feuillage aromatique à la saveur piquante, très utilisé en cuisine. Cette méditerranéenne requiert un emplacement chaud, sec, et tolère le calcaire.

L’hysope existe aussi en blanc (H. albus) et en rose (H. ‘Roseus’).

 

 

 

 

Althaea_officinalis.jpgLa guimauve (Althaea officinalis) est une plante spontanée dans nos fossés qui ressemble à la rose trémière (A. rosea), d’origine plus lointaine. Si ce n’est qu’il s’agit d’une vivace et qu’elle aime un sol humide. Classée parmi les « herbes à pot » du potager sous Charlemagne, elle avait maints usages médicinaux (vertus adoucissantes, pectorales …). La guimauve n’a rien à voir avec la pâte du même nom ! La voici en compagnie d’un rosier Rosa sericea omeiensis. Il existe une variété blanche, rare, A. officinalis 'Alba'.

 

 

simples,plantes médicinales,jardin médiéval,potager médiéval,tanaisie,houblon,hysope,guimauve,agripaume,rue,sauge,camomille,rosierGracieuse plante des friches et des haies ; l’agripaume cardiaque (Leonurus cardiaca) produit en été ses inflorescences démesurées qui dépassent 1,20m de haut. Mais avant, elle exhibe un feuillage denté de toute beauté et des fleurs roses s’épanouissant en grappes. Il lui faut du soleil ainsi qu’un sol calcaire ou caillouteux. Tonique du cœur, l’agripaume est aussi un remède relatif à la thyroïde. Parmi les jolies simples déjà cultivées au Moyen-Age, retenez également la pulmonaire (Pulmonaria) ou la consoude (Symphytum officinale).

 

 

simples,plantes médicinales,jardin médiéval,potager médiéval,tanaisie,houblon,hysope,guimauve,agripaume,rue,sauge,camomille,rosierDans les jardins de monastères carolingiens, le houblon (Humulus lupulus) figure parmi les « herbes à pot », avec le souci ou la guimauve. Peut-être consommait-on ses pousses à la façon des asperges, comme les Romains ? C’est bien après que cette plante aux vertus médicinales a servi à aromatiser la bière. Le houblon ‘Aureus’, au feuillage jaune doré, est idéal pour éclairer la mi-ombre.

 

 

 

simples,plantes médicinales,jardin médiéval,potager médiéval,tanaisie,houblon,hysope,guimauve,agripaume,rue,sauge,camomille,rosierEt enfin, introduite par les Romains, la rue (Ruta graveolens) est connue pour ses propriétés abortives. Mais gare à son feuillage très aromatique qui provoque des brûlure cutanées par temps chaud. En usage médicinal, la plante est toxique à forte dose. Cette méditerranéenne se contente de soleil et d’un talus sec. Elle fleurit jaune en début d’été. Il existe la rue ‘Jackman’s blue’ au feuillage bleuté et ‘variegata’ aux feuillage panaché de crème.

 

 

Jardin médiéval 1d.jpg

Sur cette photo, seules, la rose, la camomille et la grande mauve (Malva sylvestris) figuraient dans les jardins monastiques médiévaux. La capucine n’avait pas encore franchi le Pacifique ! Sauge officinale, romarin et laurier sauce (ici sur tige) étaient déjà là, mais sans doute pas l’alchémille, rapportée d’Asie mineure. Pas de calament (Calamintha nepeta) non plus, aligné derrière les capucines et les petites pensées (Viola) ; le remplaçait alors une autre médicinale, l’herbe-aux-chats (Nepeta cataria). Cela dit, les jardins médiévaux d’aujourd’hui sont "d’inspiration médiévale" ! Difficile de les reproduire fidèlement du fait qu’il existe peu de documents … et puis on adapte aussi en fonction des goûts de chacun, de la terre et du climat …

 

Vous trouverez une liste sur ce site : Les potagers fleuris

 

Les autres articles :

2. Les fruits et légumes du jardin médiéval

3. Les fleurs du jardin médiéval

 

A suivre ...

 

L'aventure continue, retrouvez-moi sur le blog du site : Les jardins d'Arduinna.

17 juillet 2008

Un jardin médiéval ...

Aujourd'hui je vous propose un voyage dans le temps. Voici le Jardin Médiéval de Bois Richeux (Eure et Loire) ; un jardin recréé en 1996 par Alix et Hubert MOUROT. Ce jardin, mentionné pendant tout le Moyen-âge, figure encore dans les actes d'achat de Madame de Maintenon en 1679 et il a été reconstruit à l'emplacement même où il existait d'après des descriptions d'archives.

Ce n'est pas une reconstitution historique puisqu'il ne subsiste aucun plan de l'époque mais une interprétation simple et épurée de la tradition médiévale. Son dessin suit l'architecture des bâtiments et s'inscrit dans le trapèze celte de la cour.

Les 200 végétaux qui y sont cultivés ont été choisis d'après le Capitulaire de Villis de Charlemagne et selon leur description en Beauce au XIIIe siècle.

Voici quelques photos :

2ba79715fd3dd8671fc5353ab9d47850.jpg

Le jardin de simples, bordé de buis taillés en arrondis, renferme des plantes médicinales, magiques et symboliques.

853fce2f0cdb7cae0551cb1649e644df.jpg
937a5616e52f3daf311a44cf9d2af9d2.jpg
8e6d20f5f15690ca42a00393c5b6e98a.jpg

Les préaux aromatiques surélevés, bordés de grès, où se mêlent plantes tinctoriales, plantes à parfum et végétaux textiles.

e6460b47aa72ae3d3c2fb8c144751a1c.jpg
 
 

L'hortus potager, où des plessis d'osier tressé abritent légumes anciens, plantes aromatiques et fleurs.

b53f2effcced11ffb36994a26d739a84.jpg
e8f116b89ad22bfc3b4e796bc3d6f0af.jpg

Je suis sous le charme des lieux. La ferme, le jardin ... C'est exactement le potager de mes rêves ! Je suis revenue avec plein d'idées pour mon potager. Et surtout, j'ai appris plein de choses sur la structure d'un tel jardin, les plantes, etc ... Je vais devoir revoir mes plans et modifier certains détails ! lol

 

Pour en savoir plus Cliquer ici

 

A bientôt ;-)

20:25 Écrit par Virginie dans Visites | Commentaires (10) | Tags : jardin médiéval, boix richeux, potager médiéval |